Terrasse : comment la fermer pour avoir une pièce supplémentaire ?

Terrasse : comment la fermer pour avoir une pièce supplémentaire ?

16 janvier 2018

Une terrasse peut avoir de multiples usages. En la fermant, il est même possible d’en faire une pièce supplémentaire. Jardin d’hiver ou salon vitré, vous avez le choix…

La surface habitable est une denrée rare, chaque m2 se calcule… Et pourtant, il serait si facile de profiter d’une pièce supplémentaire. 

Cette terrasse, là, juste sous vos fenêtres, qui vous nargue tout l’hiver sans que vous puissiez l’utiliser, par exemple. Il serait si simple de la fermer, d’y ajouter des cloisons et un toit pour la rendre accessible quelle que soit la saison. Faites un effort d’imagination et visualisez cet espace, paré de vitres qui entretiennent l’illusion d’être déjà dehors…
 

Les travaux commencent... 

 
Vous avez parfaitement le droit de transformer une terrasse en véranda ou en une autre pièce d’habitation. Même la réglementation a été facilitée afin de vous y encourager. 
Pour commencer, rappelez-vous que le fait de clore une terrasse crée de la surface de plancher, ce qui peut influencer votre taxe d’habitation ainsi que votre assurance. 
Vous devrez obtenir un permis de construire si cette fermeture crée une surface supérieure à 20 m2 (ou 40 m2 dans les zones urbaines disposant d’un plan d’occupation des sols). Le recours à un architecte est également obligatoire si la surface totale de votre habitation et de cette nouvelle pièce dépasse les 170 m2. 
Dans les autres cas, une simple déclaration de travaux peut suffire. Néanmoins, la mise en place d’une toiture et de cloisons, quelles qu’elles soient, est à confier de préférence à un professionnel, pour plus de sécurité. Si vous avez pour objectif d’utiliser cet espace toute l’année, pensez aussi à relier cette nouvelle pièce à l’électricité. Les quelques prises supplémentaires que vous ferez installer sauront vite se rendre indispensables. Il est même possible de chauffer ces zones, en étendant la couverture de votre réseau de chauffage ou en utilisant un chauffage d’appoint.
 

Ouvert ou fermé ?

 
S’il est tout à fait possible de clore complètement l’ancienne terrasse, avec des murs en dur, il serait cependant dommage de se priver totalement de cette ouverture sur l’extérieur… et de la luminosité qu’elle peut apporter. 
Les vérandas actuelles, comme les double ou triple vitrages, bénéficient de réelles qualités d’isolation thermique. On peut aisément en jouir en toute saison, à condition de ne pas négliger les systèmes d’occultation pour lutter contre les surchauffes estivales. Il est ainsi aisé de profiter d’une pièce totalement vitrée, plafond compris, comme de garder seulement une baie vitrée. Certaines cloisons vitrées sont même escamotables, totalement ou partiellement, de manière à vous rendre l’usage de votre terrasse à la belle saison. Le budget augmentera proportionnellement au nombre des options choisies, mais que ne ferait-on pas pour une pièce de plus ?
 

Faire les choses à moitié !

 
De manière plus simple, il est également possible de cloisonner la terrasse (pour la protéger des regards indiscrets ou du vent) avec des solutions semi-temporaires. 
Les brise-vue et autres paravents limiteront l’ouverture vers l’extérieur tout en permettant de profiter d’un espace en plein air. Il sera certes plus difficile de s’y installer par temps de pluie mais cette option permet également de conserver la fonction première de la terrasse. Des stores intégrant des panneaux latéraux créent également des semblants de tente, pour que vous puissiez garder votre place au soleil, quelles que soient les conditions climatiques.

Partager cette page



Top